Finance

Capacité d’emprunt : calcul et astuces pour l’augmenter

Capacité d'emprunt
Noter cet article

Vous êtes sur le point de demander un crédit immobilier, à la consommation et autres auprès de votre banque ou un organisme de crédit ? Il est primordial de connaître votre aptitude à emprunter : on parle de capacité d’emprunt. C’est en effet le montant approximatif que vous êtes en mesure d’emprunter compte tenu de vos revenus, vos charges, votre taux d’endettement et votre reste à vivre. Néanmoins, vous pouvez augmenter votre possibilité d’emprunt en menant quelques démarches. Faisons le point.

Qu’est-ce que la capacité d’emprunt ?

Potentialité d’endettement ou habileté d’emprunt, la capacité d’emprunt représente le montant total ou approximatif du crédit que vous pouvez obtenir chez votre banque. Le calcul de votre habileté d’emprunt permet d’évaluer votre aptitude à emprunter, ainsi que votre habileté à rembourser. Pour être concis, il s’agit de combien vous pouvez emprunter. S’il existe des simulateurs en lui pour permet de calculer votre compétence d’endettement, notez qu’il existe des formules de calcul bien déterminées.

Lorsque vous demandez un crédit auprès de votre banque ou d’un organisme de crédit, c’est le chiffre de votre potentialité d’emprunt qui conditionne son obtention. Ainsi, c’est le résultat obtenu après le calcul de votre capacité de prêt qui définit le montant à emprunter. Ce résultat entre également en jeu afin de définir les taux de remboursement envisageable. Votre possibilité d’emprunt se base essentiellement sur vos revenus mensuels et les charges que vous endossez. Toutefois, son calcul fait intervenir aussi deux variables : le taux d’endettement et le reste à vivre.

Lire aussi :  Besoin d’Argent Tout de Suite Sans Crédit : que faire ?

Quels sont les éléments qui entrent dans le calcul de la capacité d’endettement ?

Votre habileté d’emprunt est calculée suivant vos revenus et vos charges fixes. Les revenus du foyer sont pris en compte dans le calcul de la capacité d’endettement. Ainsi, votre vous demande dorénavant de justifier votre situation professionnelle, votre salaire.

De même, les revenus complémentaires tels que les revenus locatifs, pris en compte à 70 % maximum et les aides sociales et les pensions alimentaires sont pris en compte. Une moyenne est déterminée sur vos salaires (hors primes) sur les trois dernières années. Les charges du foyer, le taux d’endettement et le reste à vivre sont autant d’éléments qui entrent dans le calcul de votre capacité d’emprunt.

Les charges du foyer et le taux d’endettement

Les charges de votre foyer sont : loyer, pensions alimentaires, échéance des crédits en cours, les dettes, etc. En prenant en compte ces charges, la banque vous épargne de toute difficulté financière pouvant freiner le remboursement. Par ailleurs, le taux d’endettement confronte vos charges à vos revenus. Il permet de déterminer si vous êtes surendetté ou non. Le taux d’endettement accepté par les banques est inférieur à 33 %. Cas échéant, vous ne pouvez pas obtenir votre crédit, excepté si votre reste à vivre est confortable. Le calcul du taux d’endettement peut parfois considérer les impôts que vous supportez.

Le reste à vivre

Le reste à vivre représente la somme qui vous restera chaque mois lorsque vous allez régler tous vos remboursements. Si cette somme ne peut pas assurer vos besoins vitaux, votre capacité d’endettement est réduite à zéro et ne pourrez pas obtenir un prêt. L’empereur qui réside à Paris doit prévoir un reste à vivre plus élevé qu’un emprunteur qui réside dans un village de province. Ceci est dû à la cherté de la vie à Paris. Toutefois, le reste à vivre prend en compte votre situation matrimoniale. Les restes à vivre généralement considérés sont les suivants :

  • 600 et 1 000 euros un célibataire ;
  • 750 et 1 000 euros pour un couple sans enfant ;
  • 150 et 400 euros supplémentaires par enfant à charge.
Lire aussi :  Demander un acompte sur salaire : conditions à remplir et méthodes de calcul

Ainsi, plus votre reste à vivre est élevé, plus votre capacité d’emprunt est élevée.

Comment augmenter sa capacité d’emprunt ?

Étant donné que la capacité d’endettement n’est pas un montant fixe, il existe des astuces pour l’augmenter afin de faciliter l’obtention du crédit. La première astuce pour y parvenir est de restructurer vos crédits en cours. Vous procédez ainsi à un regroupement de crédit en un avec une seule mensualité à payer. C’est plus efficace lorsque vos crédits à la consommation sont souscrits à des taux élevés.

La deuxième astuce pour augmenter sa capacité d’emprunt est d’opter pour les prêts aidés, surtout en cas de crédit immobilier. Les prêts aidés offrent beaucoup plus d’avantages. Vous pouvez même avoir des crédits avec zéro taux de remboursement. La troisième astuce pour augmenter votre capacité d’emprunt est d’allonger la durée du crédit ou diminuer le taux du crédit. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la capacité d’emprunt.

Related posts

Besoin d’Argent Tout de Suite Sans Crédit : que faire ?

Louise

Comment bénéficier d’un Crédit Sans Contrôle FICP ?

Louise

Demander un acompte sur salaire : conditions à remplir et méthodes de calcul

Louise

Leave a Comment